Bienvenue‎ > ‎Enoncé du Programme‎ > ‎

Gestion de comportement



Discipline versus Punition: le mot discipline vient des mots latins "disciplina" qui veut dire enseigner ou apprendre et "discipulus" qui veut dire élève.

Discipline Punition

● met l'accent sur l'action désirée ● met l'accent sur le négatif

● encourage l'enfant à penser ● force l’obéissance

● accepte le besioon de l'enfant de s'affirmer ● entrave l'indépendance

● est positive ● pense pour l'enfant

● aide l'enfant à changer ● est un défoulement de l'adulte

● donne un exemple à suivre

Une discipline efficace doit être:

● reliée au comportement inacceptable

● au niveau du dévelopment de l'enfant

● utilisée d'une manière positive et consistente

● destinée à assister l'enfant à apprendre un comportement APPROPRIÉ

● mise en place le plus tôt possible après le comportement inacceptable.

A la garderie Sunflower, les membres du personnel aide l’enfant à comprendre les conséquences logiques, de ses actions non-désirées. Aucun jugement de valeur n’est porté l’enfant comme bon ou mauvais. Ce sont les ACTIONS qui sont désirables ou indésirables. Si une situation de comportement difficile survient, les parents et le personnel vont travailler ensemble afin de trouver une stratégie pour gérer le comportement négatif.

Il est INTERDIT aux employés d’administrer toute forme de punition verbale ou corporelle. Les punitions verbales sont définies dans la Charte des Garderies de Jour comme étant des mesures rudes ou dégradantes qui humilieraient l'enfant et dévaloriseraient l'image qu'il se fait de lui. Aucun enfant ne doit être privé de soins essentiels incluant nourriture, abri, vêtements, ou literie. De plus, il est absolument interdit d’enfermer un enfant dans une salle ou autre endroit comme méthode d’isolement ou de punition.Le personnel doit se conformer aux règlements et procédures ci-haut et à toute autre exigence touchant la discipline de la Charte des Garderies de Jour de l'Ontario. En cas de violation des règlements, l'employé en question se verra remettre un avertissement écrit pour la première offense et une suspension rémunérée de trois jours pour la seconde offense. L'employé doit également répondre à la situation par écrit après une rencontre avec la coordinatrice et exprimer une façon autre de faire face à ce problème. Cettre lettre sera déposée au dossier de l'employé. Le recours à la punition corporelle entraînera automatiquement la mise à pied de l'employé concerné et le cas sera soumis au conseil
Comments